Les Sarments, une maison de vigneron datant du 18ème siècle, sur la Route des Grands Crus
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Notre Histoire



Un gîte innovant qui plonge ses racines dans la France du 18ème siècle



Les Sarments voient le jour au 18ème siècle.


Si la qualité du vin de Bourgogne est largement reconnue depuis le 14ème siècle, la culture de la vigne se développe considérablement dès la fin du 17ème siècle. Le vin de la Côte de Beaune notamment, déjà très apprécié et remarqué pour sa qualité, accède désormais à un nouveau statut étant alors considéré comme « le plus agréable et le plus salutaire » des vins, par la faculté de médecine de Paris. Fagon, médecin de Louis XIV durant les 23 dernières années de vie de ce dernier, n’hésite pas à prescrire au Roi Soleil, la consommation de ce délicieux vin en guise d’antidote à ses maux…


C’est dans ce contexte de formidable promotion de la vigne que Les Sarments sont édifiés pour y loger les vignerons attachés au service d’une puissante et noble famille propriétaire de terres à Santenay et Chassagne notamment.


Tout au long des 18ème et 19ème siècles, Les Sarments demeureront le refuge d’une de ces familles de vignerons santenois. Le 20ème siècle marquera un tournant dans l’histoire de la maison, avec des occupations détachées de toute exploitation et d’importantes modifications dans la structure et la façade du bâtiment.


A la suite de son rachat en 2017, les nouveaux propriétaires, eux-mêmes présents à Santenay depuis plusieurs générations, se sont attachés avec l’aide de leur architecte, à retrouver l’âme originelle de la maison en dégageant les anciennes ouvertures, restaurant les façades et donnant une nouvelle cohésion à l’ensemble.


Aujourd’hui, Les Sarments tels les rameaux verts de la vigne qui repoussent chaque année, sont donc prêts à entamer une nouvelle vie…